Deo Buuma,Acteur de la société civile nominé Ambassadeur pour la Paix

Nous devons redoubler d’efforts pour la transformation positive de notre société en termes en musant sur le capital humain. Il nous faut surtout envisager des mécanismes qui participent plus concrètement à l’’anéantissement de tous les systèmes qui avilissent l’homme. Travailler sur la déconstruction des stéréotypes et toutes les formes des manipulations qui éloignent les hommes de leurs semblables. Mais quoiqu’il en soit de ce souci, il va sans prétendre chercher à mettre fin aux conflits, mais plutôt d’en réduire sensiblement leurs potentiels de violences, grâce à des mécanismes d’analyse des situations, de dialogue, de médiation pour aborder tout conflit à potentiel de violence susceptible de disloquer la communauté. Et pour inciter les parties prenantes de la possibilité d’y arriver, il faut quotidiennement les amener à développer leurs propres mécanismes de prévention et de transformation graduelle de la dynamique. L’ex président américain, Barack OBAMA disait, « quand on veut, on peut ». Ce prix de reconnaissance lui a été décerné au cours de la cérémonie de sortie officielle du conseil des confessions religieuses par la fédération pour la paix universelle le 10 mars 2018 en la salle Concordia. C’est elle qui l’a décoré pour ses nombreux efforts dans la recherche et la consolidation de la paix au Sud-Kivu, en RDConco et dans les pays des grands-Lacs Africains. L’heureux lauréat, Directeur National de l’ONG Action pour la Paix et la Concorde, APC n’a pas hésité d’exprimer sa gratitude pour ce geste qui vient récompenser sa lutte de longue haleine pour la paix sociale.

English English French French German German Swahili Swahili
Praesent amet, consectetur ut id sit Curabitur